Le 21 juin dernier, différents groupes culturels du mouvement bouddhiste Soka ont participé à la Fête de la Musique : à Lyon, aux Lilas (93) et à Paris. Une célébration populaire sous le signe du partage.


À Lyon, les chanteuses de la chorale Émeraude se sont produites dans le quartier d’Ainay, dans le 2ème arrondissement. Vêtues de blanc pour la paix, et de vert émeraude pour l’espoir, la qualité de leur prestation a été saluée par les spectateurs. Prochain défi : la célébration des 30 ans de la chorale, en 2018.

Aux Lilas (93), les chorales Clair de lune et Soleil ont uni leurs voix. Après plusieurs mois de répétions, une vingtaine de choristes et un pianiste se sont produits à l’église Notre dame du Rosaire, présentant un répertoire varié allant de “Climb every mountain” à “La Bohème” de Charles Aznavour en passant par “Advance democraty” de Britten.

A Paris, le groupe de hip-hop 1Pulsion, les chorales Constellation et Phénix et la fanfare Ailes de l’espoir, accompagnés de musiciens - au total vingt-sept jeunes - se sont produits sur la place du Palais Royal, décorée d'un marquage au sol original réalisé par le groupe Indigo. Un tableau éclectique alliant musique, danse, pop music et chansons du mouvement Soka.


Les groupes culturels jeunesse à Paris, tous réunis pour le final. [DR]
Ajouter un Commentaire


 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +