Le 20 avril dernier, Dominique Trotignon, directeur de l’Institut d’études bouddhiques (IEB) de Paris, a rencontré Minoru Harada, président de la Soka Gakkai, alors en visite en France avec une délégation de la SGI.

La rencontre s’est déroulée dans les locaux du centre bouddhique Soka de France (CBSF), en présence de Robert Rescoussié, président du Consistoire Soka, de Jean-Claude Gaubert, porte-parole du Consistoire.

L’échange a notamment porté sur l’exposition « Sûtras bouddhiques », qui circule actuellement dans le monde, et pour laquelle l’Institut d’études bouddhiques est partenaire, en France.

Dominique Trotignon a rappelé son intérêt pour cette exposition, très pédagogique pour le grand public, « La première exposition d’envergure en France sur le bouddhisme », a-t-il précisé. Minoru Harada a exprimé toute sa reconnaissance pour la coopération de l’IEB au succès de celle-ci, mais aussi pour la compréhension dont le directeur de l’IEB fait preuve à l’égard du mouvement Soka et du bouddhisme de Nichiren.

Dominique Trotignon (deuxième à partir de la gauche), lors de sa rencontre avec Minoru Harada et des représentants de la Soka Gakkai internationale (SGI). [Seikyo Press]

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +