Pour sa 28e saison, la Maison Littéraire de Victor Hugo, à Bièvres, consacre sa nouvelle exposition à Honoré de Balzac, ajoutant ainsi un nouveau volet à sa série « Victor Hugo et les Grands Esprits Universels ».

À l’occasion de cette nouvelle exposition sont présentées plusieurs pièces remarquables, dont des « copeaux » spectaculaires des Misérables, l’un des premiers ouvrages de l’imprimerie Balzac, ainsi qu’un précieux service en porcelaine du dernier quart du XIXe siècle provenant de l’atelier de Murano à Venise et représentant les grands moments de l’épopée napoléonienne, si admirée par les deux écrivains. Au final, plus de 160 pièces, livres, gravures, manuscrits, photographies, sculptures… que les visiteurs pourront découvrir.

Adapté de l'article de M. Philippe Moine, directeur de la Maison littéraire de Victor Hugo, à paraître dans Valeurs humaines n°104.

Exposition « Victor Hugo et les Grands Esprits Universels : Honoré de Balzac » jusqu’au 24 novembre 2019, à la Maison littéraire de Victor Hugo

• Evénements

· 1er et 2 juin 2019 : Journées « Parcs et jardins » organisées par le ministère de la Culture
· 8 et 9 juin 2019 : Journées « Secrets de Jardins en Essonne », organisées par le Comité départemental du tourisme de l’Essonne.
· 21 et 22 septembre 2019 : Journées du Patrimoine, organisées par le Ministère de la Culture (de 10h30 à 18h30 – entrée gratuite)

• Infos pratiques

· Le musée, le parc et le salon de thé « Les Feuillantines » sont ouverts au public les samedis et dimanches de 14h30 à 18h30 de mars à novembre.
· Ouverture pour les groupes de plus de 10 personnes, tous les jours, sur réservation.
· Visite guidée du musée et visite libre du parc : Plein tarif : 5 €, tarif réduit : 4 € (groupe de 10 personne, enfant de moins de 12 ans accompagné, adulte de plus de 60 ans, étudiant). Visite parc seul : 2 €

Château des Roches - 45, rue de Vauboyen, 91570 Bièvres
Tél : 01 69 41 82 84
Site : www.maisonlitterairedevictorhugo.net

L’époque où Hugo écrivait, le XIXe siècle, était tourmentée. Les gens ne savaient pas en quoi il fallait croire. C'était une période d'anxiété et de larmes. Quelle forme de gouvernement était juste et correcte ? Où étaient les véritables héros, les véritables champions ? Qu'était-il advenu des grands idéaux et de l'esprit majestueux de ce brillant moment de l'Histoire que fut la Révolution française ?
Daisaku Ikeda, fondateur de la Maison Littéraire, « Les paroles de justice représentent la plus puissante des armes » in La lumière du siècle de l’humanisme, Seikyo Shimbun, 16 octobre 2004.

Ajouter un Commentaire


 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +