Une activité d’étude bouddhique de niveau 1 a été organisée à l’échelle nationale, pour la troisième année consécutive. Retour sur cet événement qui a permis à de nombreuses personnes de se dépasser.

Cette activité s'est tenue le 13 octobre dernier, dans plus de 50 lieux en France et outre mer. Environ 480 participants se sont réunis afin de tester ensemble leurs connaissances sur le bouddhisme. À Paris, l’événement a pris place pour la première fois au sein des locaux du centre d’Alésia.

Le sens de ces initiatives est de créer une dynamique d’étude pour que chaque personne puisse découvrir, redécouvrir et approfondir les principes bouddhiques. Nourrir sa curiosité et la mettre à l’épreuve auront donc constitué une occasion pour les participants d’expérimenter la devise « foi, pratique, étude ». Ils auront pu vivre ce conseil de Nichiren Daishonin selon lequel :

Sans pratique ni étude, il ne peut y avoir de Loi bouddhique.
La réalité ultime de tous les phénomènes, Écrits, 390.

Photos

Quelques impressions...

• Chantal : « J’ai éprouvé beaucoup de stress avant de venir. Je disais à mes camarades pratiquants que je ne voulais plus y aller car j’avais peur de l’échec, mais c’est grâce à ma réunion de discussion que je suis venue. C’est le courage qui est le plus important. »

• Cyril : « Je déteste le contexte des concours, mais là on ne ressentait aucune pression à rendre quelque chose de parfait. C’est une épreuve qui stimule la curiosité. Moi qui finis toujours mes examens en retard, j’ai pourtant eu le temps de relire ma copie et de me demander comment je pouvais approfondir. J’ai été aussi très touché par la bienveillance des organisateurs. Je n’ai jamais passé une épreuve aussi confortable de toute ma vie. »

• Adèle : « J’ai pris cette activité bouddhique comme une opportunité de me mettre à étudier car je ne suis pas très studieuse. Cela m’a donné un objectif. Je l’ai préparé en trois fois et je suis contente car cela m’a permis d’étudier tout en restant un moment agréable. Cette expérience m’a donné envie de connaître encore mieux l’histoire du bouddhisme et ses principes fondamentaux. »

• Isabelle : « J’ai rencontré beaucoup d’obstacles pour me rendre à l’activité, mais le plus important est que je sois venue et que je sois allée jusqu’au bout avec la devise : “foi, pratique, étude.” »


Tiré de Cap sur la paix n°1158.

Ajouter un Commentaire


 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +