Le 7 juillet 2017, les Nations Unies ont adopté un traité visant à interdire les armes nucléaires, marquant une étape importante vers leur élimination finale. La SGI applaudit cette avancée historique et a publié la déclaration suivante.

Déclaration de la SGI sur l'adoption du Traité sur l'interdiction des armes nucléaires (extrait)

La Soka Gakkai Internationale (SGI) se félicite vivement de l'adoption du Traité sur l'interdiction des armes nucléaires le 7 juillet au siège de l'ONU à New York, en tant qu'instrument juridiquement contraignant pour interdire les armes nucléaires, conduisant à leur élimination totale.

Nous avons longtemps travaillé à l'abolition de ces armes inhumaines et souhaitons exprimer notre plus profond respect à tous les hibakusha1, aux gouvernements des pays signataires, aux Nations Unies, ainsi qu'aux autres organisations internationales et ONG du monde entier qui ont déployé des efforts dévoués pour aboutir à l'adoption de ce traité.

Cet événement marque une étape historique sur la voie de l'élimination totale des armes nucléaires, le fruit des efforts des hibakusha1 du monde entier et ceux de la communauté internationale qui ont appelé à leur abolition depuis plus de 70 ans, depuis leur utilisation à Hiroshima et Nagasaki en 1945.

De nombreuses années durant, en tant que mouvemement de croyants bouddhistes qui respectent la dignité de la vie, la SGI s'est engagée à sensibiliser le public à l'abolition des armes nucléaires, à l'échelle mondiale. Nous avons organisé des expositions, des pétitions, des conférences et des publications, basés sur les initiatives des jeunes et des femmes, et nous avons également contribué aux processus d'élaboration des politiques internationales du point de vue moral et éthique dans des forums traitant des armes nucléaires.

L'existence d'armes nucléaires est la plus grande menace pour le droit à la vie de l'individu et de l'humanité dans son ensemble. Pour cette raison, leur élimination totale est un désir partagé par toutes les personnes. Il est également clair que l'éducation au désarmement joue un rôle important pour réaliser et maintenir un monde sans armes nucléaires. Il est tout aussi important d'assurer la participation des femmes aux processus de paix et de sécurité. Les points avancés par la SGI2 en tant que représentant de la société civile au cours des négociations ont été reflétés dans le traité tel qu'adopté.

Cette année marque le 60e anniversaire de la Déclaration pour l'abolition des armes nucléaires faite par le deuxième président de la Soka Gakkai, Josei Toda, en septembre 1957, dans lequel il décrit les armes nucléaires comme un mal absolu. Il est très important pour nous qu'un traité interdisant ces armes soit désormais devenu réalité.

L'adoption de ce traité est une étape concrète vers la réalisation d'un monde sans armes nucléaires, le souhait commun de toute l'humanité. Le prochain défi consistera à faire comprendre l'importance du traité et à assurer un soutien large et solide à l'avenir. Nous espérons vivement que les États dotés d'armes nucléaires et les États dépendant de l'énergie nucléaire qui n'ont pas participé à cette conférence viendront travailler avec nous dans cette entreprise mondiale pour créer un monde exempt d'armes nucléaires.

(...)


Traduit de Statement on Nuclear Weapons Ban Treaty, sur le site SGI.org.

Notes

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +