Lauréat 2017 du prix Nobel de la Paix, la Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires (ICAN) est un collectif d'organisations non gouvernementales qui lutte pour l'élimination de ces armes - plus que jamais au coeur des tensions internationales.

L'ICAN a été lancée en 2007. Elle est menée par 424 organisations non-gouvernementales, dont 56 en France, dans 95 pays. Elle mène des actions de sensibilisation de l'opinion publique, afin de faire pression sur les gouvernements pour qu'ils entament des négociations sur un traité d’interdiction des armes nucléaires. Ce combat a permis à l'ICAN de remporter une importante victoire en juillet à l'ONU, lorsqu'une cinquantaine de pays ont signé un important traité visant à faire interdire les armes nucléaires.

› Consulter le site de l'ICAN France


Partenariat avec la SGI

Dans son message de félicitations à l'ICAN, le président de la SGI, Daisaku Ikeda a déclaré : « Cette reconnaissance est une source de profonds encouragements pour ceux qui travaillent à l’élimination des armes nucléaires, en particulier les hibakusha* et les membres de la société civile mondiale qui partagent des liens de solidarité avec eux. Depuis le lancement de l’ICAN en 2007, la SGI est fière d’agir en tant que partenaire international vers la réalisation d’un monde libéré des armes nucléaires. L’attribution du prix Nobel de la paix à ICAN est une source de joie inégalée. »

› Lire le message complet

En effet, la SGI a collaboré avec l'ICAN pour produire des supports éducatifs, tels que :

  • « Témoignages d'Hiroshima et de Nagasaki: la voix des femmes pour la paix », un DVD d'entretiens courts avec des femmes hibakusha*, créé en 2009 ;
  • l'exposition de sensibilisation « Tout ce que nous chérissons - Pour un monde sans armes nucléaires » (2012), qui a été montée dans 79 villes et 19 pays à travers le monde ;
  • et, en septembre dernier, la production d'un court film (« Reshape History ») d'animation soulignant l'importance du traité sur l'interdiction des armes nucléaires (à voir ici).

La SGI s'est engagée à poursuivre la longue lutte vers l'abolition de ces armes inhumaines. M. Ikeda poursuit : « L’adoption du Traité d’interdiction des armes nucléaires et la récompense d’aujourd’hui marquent l’amorce d’une nouvelle étape dans les efforts pour abolir les armes nucléaires, une marée montante d’énergie et d’engagement. »

Lors d'une interview suite à l'adoption du traité, la directrice exécutive de l'ICAN, Beatrice Fihn, a déclaré : « La SGI a été l'une de nos meilleures partenaires dans cette lutte. Les perspectives fondées sur la foi sont extrêmement importantes parce qu'il y a une dimension morale à ce que nous faisons. »

Le mouvement de la SGI a effectivement oeuvré à l'abolition des armes nucléaires depuis 60 ans, à partir de la déclaration du deuxième président de Soka Gakkai, Josei Toda, le 8 septembre 1957, appelant à l'abolition des armes nucléaires.


Tiré du communiqué de la SGI Press Release: SGI President Congratulates ICAN on 2017 Nobel Peace Prize

Note

  • (*) Littéralement, « victimes de la bombe atomique ». Terme japonais qui désigne les survivants des bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki.
Les responsables de l'ICAN fêtent l'annonce du Prix Nobel de la Paix, le 6 octobre 2017.
La SGI a collaboré avec l'ICAN sur l'exposition “Tout ce que nous chérissons - Pour un monde sans armes nucléaires”, créée en 2012, et présentée ici lors d'un événement à Bergen, en Norvège, en septembre 2016. [DR]

[Vidéo] It's time to have the courage to ban nuclear weapons

Commentaires   

+3 #1 maïté 11-10-2017 09:03
Cet événement est le signe de l'engagement de la société civile partout dans le monde. En tant que bouddhistes, nous oeuvrons à la transformation radicale de ce mal absolu en paix durable pour l'avenir de la planète. JOIE! Persévérons!
Citer
 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +