A l'occasion du congrès international Globalistics 2017 qui s'est tenu à l'Université d'État de Moscou (MSU) du 25 au 30 septembre 2017, Daisaku Ikeda, président de la SGI, a été officiellement admis comme membre officiel de l'International Global Research Academy pour ses « contributions académiques et pratiques aux études mondiales ».

Le congrès a regroupé quelque 1500 scientifiques et chercheurs de 50 pays. Initié par la Faculté des processus mondiaux de l'Université d'État de Moscou (MSU), il a été organisé en coopération avec 17 institutions. Cette année, pour sa cinquième édition, il s'est tenu sous les auspices de l'UNESCO. Globalistics 2017 vise à servir de plate-forme pour l'échange de connaissances et d'expertises scientifiques dans le domaine des études mondiales, ainsi que le développement de la coopération internationale.

Hiromasa Ikeda, vice-président de la SGI, invité à assister au congrès avec d'autres membres d'une délégation de la SGI, a accepté le certificat d'adhésion au nom de son père.

Dans son message d'acceptation, Daisaku Ikeda a remercié les organisateurs du congrès pour l'invitation et l'honneur d'avoir été choisi comme membre de l'International Global Research Academy. Il a souligné l'importance, à une époque d'érosion du lien avec la nature, de rétablir ce lien, de le protéger et de le transmettre aux générations futures pour la survie de l'humanité. À cet égard, il a déclaré qu'il était vital de promouvoir une écologie mondiale et de faire du développement durable une responsabilité partagée de ceux qui sont vivants aujourd'hui, un devoir que nous devons à l'avenir. M. Ikeda a également évoqué les liens profonds et inséparables entre la vie humaine et l'environnement que la sagesse bouddhiste exprime ainsi :

Lorsque le printemps arrive et que le vent et la pluie prévalent, même les plantes et les arbres, qui n'ont pourtant pas d'esprit, font pousser leurs bourgeons, s'épanouissent magnifiquement et se révèlent au monde. Et, lorsque l'automne arrive, apportant avec lui le clair de lune d'automne, alors les plantes et les arbres mûrissent et portent des fruits. Ils nourriront tous les êtres sensibles, soutiendront leur vie, les amèneront à maturité et, à la fin, manifesteront à la fois la vertu et les fonctions de la bouddhéité.
Nichiren, La déclaration unanime des bouddhas des trois phases de l'existence concernant la classification des enseignements (WND-II, 861), traduction libre.

De ce point de vue, le bouddhisme encourage l'humanité à s'éveiller à la dignité inhérente à toute vie et à vivre selon le grand rythme bienveillant de la nature et de l'univers - oeuvrer à son propre bonheur et à celui des autres, vivre en harmonie avec la nature. Et s'efforcer d'apporter la paix dans son propre pays et de bâtir un avenir prospère.

M. Ikeda et le recteur de l'Université d'État de Moscou (MSU), le Dr Sadovnichy, partagent une amitié de longue date. Ils ont publié trois dialogues ensemble. L'Université Soka, fondée par M. Ikeda, a été la première institution japonaise d'enseignement supérieur à entrer dans un échange académique avec la MSU en 1975, un an après la première visite de M. Ikeda en Union soviétique. Depuis lors, plus de 500 étudiants des deux universités ont voyagé et étudié dans leur établissement partenaire à Moscou ou à Tokyo. En juin de l'année dernière, l'Université Soka est devenue la première institution japonaise à établir un centre d'études russes sur son campus. Le Dr Sadovnichy a visité le centre plus tard dans l'année. M. Ikeda, qui a visité la MSU à six reprises, a également reçu un doctorat honorifique de l'université en 1975 et une chaire honoraire en 2002.

L'International Global Research Academy

Basée à la Faculté des processus mondiaux de MSU, cette académie de recherche en études mondiales a été fondée en 2014 pour mener des recherches scientifiques sur les processus, systèmes et problèmes mondiaux et servir d'espace commun pour échanger des informations entre les acteurs de terrain.

Ses membres comprennent des chercheurs et des spécialistes de plus de 30 pays dans divers domaines, dont l'énergie, l'environnement, l'économie et la culture spirituelle.


Adapté d'un article paru dans l'édition du 28 septembre 2017 du Seikyo Shimbun, puis publié sur le site daisakuikeda.org (en anglais)

L'International Global Research Academy nomme Daisaku Ikeda comme l'un de ses membres, lors d'un panel de discussion du congrès Globalistics 2017, en Russie. [DR]

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +