Lettre de Réjane Bain, membre du consistoire Soka du bouddhisme de Nichiren

Félicitations à chacune et chacun d’entre vous pour tous les efforts fournis et les activités menées vers le 18 novembre 20181, date si significative pour notre mouvement !

Dans son message à l’occasion des séminaires d’automne, Daisaku Ikeda souligne l’importance du caractère « Myo » et cite Nichiren Daishonin : « Le caractère “Myo” est la lune, le soleil, les étoiles, le miroir, les vêtements, la nourriture, les fleurs, la terre, un grand océan. Tous les bienfaits sont contenus dans ce caractère. Autrement dit, il est le joyau exauçant tous les vœux2. »

« Myo » contient tout ! Littéralement, Myoho représente la « Loi merveilleuse » dans son ensemble et « Myo », « mystique  », désigne l’essence de la vie, invisible et dépassant l’intellect. Par conséquent, le pouvoir de « Myo » existe à l’intérieur de notre propre vie et de celle des autres. « Myo » signifie « ouvrir », « contenant tout parfaitement » et « revitaliser » ou « renaître ».

C’est le but de notre pratique bouddhique de parvenir à faire surgir ce pouvoir grandiose de la Loi merveilleuse, de le manifester et de faire en sorte que toutes les personnes qui ont un lien avec nous le manifestent également ! En réalité, notre cœur est aussi vaste que l’univers et aussi profond que l’océan, dépassant toute stratégie ou tactique personnelle.

Notre maître bouddhique ajoute dans ce même message : « Parce que nous vivons à une époque de grands bouleversements, notre vie quotidienne est peut-être une suite de luttes et d’épreuves (…). Lorsque vous vivez un moment qui vous semble très difficile, soyez convaincu(e)s que c’est justement le moment où vous pouvez accumuler une bonne fortune incommensurable. En vous encourageant mutuellement, joyeusement, toujours joyeusement, écrivez le journal de votre propre révolution humaine. »

C’est le moment pour nous de faire surgir le grand pouvoir de « Myo » par une prière encore plus profonde, une prière qui s’enracine dans l’état de bouddha et englobe toute notre planète et l’univers entier dans une seule pensée : que l’espoir dissipe l’obscurité, que de magnifiques bienfaits fleurissent dans la vie de chaque personne. Nous pourrons alors nous réjouir tous ensemble et goûter pleinement la saveur de nos victoires partagées.

Embarquons donc en toute confiance, avec notre maître, vers notre prochain cap, en 2020, année où nous célébrerons le 90e anniversaire de la fondation de la Soka Gakkai, puis vers 2030, année du centenaire de notre mouvement ! Cette perspective réjouissante nous invite à vivre avec un grand optimisme, à renforcer notre serment de réaliser la paix mondiale et à remporter de brillantes victoires ! Très joyeux 18 novembre à toutes et à tous, avec notre magnifique jeunesse au premier rang !


Notes

  • 1. Le 18 novembre 1930 est la date de la fondation de la Soka Gakkai au Japon. Le 18 novembre est une date fréquemment prise comme point de repère pour renouveler des défis, au sein du mouvement Soka.
  • 2. GZ, p.1484.
Ajouter un Commentaire


 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +