Thème pour les réunions des mois de juillet-août 2013 :
Qu'est ce que le bonheur véritable ? Quelle approche et quelle action adopter vis à vis d'un aussi vaste sujet ? Nous vous proposons de dialoguer à l’occasion des réunions de discussion des mois de juillet et d’août autour de la phrase de Gosho ci-dessous, accompagnée de trois extraits de discours de Daisaku Ikeda.

Ces extraits mettent en valeur la notion d'interdépendance et la relation étroite entre notre bonheur et celui des autres. Le premier extrait souligne qu’une forte culture de paix ne pourra se développer que sur une amitié fondée sur la capacité de se réjouir ensemble de vivre sur la même planète. Les deux autres illustrent le potentiel infini de toute vie, quand elle est orientée vers la recherche active de la construction de son propre bonheur ainsi que de celui des autres.


La joie signifie que soi et les autres se réjouissent ensemble.
OTT, 146.

Commentaires de Daisaku Ikeda

• Pour que les tous les efforts entrepris s'appuient, de façon claire et solide, sur le respect de la dignité de la vie, il faut que les êtres humains du monde entier ressentent et expérimentent concrètement ce respect, en choisissant d'en faire la base de leur vie quotidienne. C’est pourquoi j'aimerais proposer que les trois engagements suivants servent de base à nos actions :

  • la détermination de partager les joies et les souffrances des autres
  • la foi dans les possibilités illimitées de la vie
  • le vœu de défendre et de célébrer la diversité
(Proposition pour la paix 2013, D&E-avril 2013, 8)

• Qu'est ce qui donne réellement du sens du la vie ? En quoi consiste le véritable bonheur ? Le bouddhisme de Nichiren Daishonin est un enseignement d'espoir qui nous permet de nous forger un bonheur insurpassable et indestructible, et de mener une vie d'une valeur suprême, tout en aidant les autres à faire de même. Chaque être humain a le potentiel d'atteindre la bouddhéité ; de plus il peut parvenir à cet état de vie élevé exactement tel qu'il est, et il est assuré d'y réussir en cette vie-ci.
(Commentaires du traité Sur l'atteinte de la bouddhéité en cette vie, vol.1, p.11)

• « Bouddha » désignait à l’origine une personne éveillée à la vérité ultime de la vie. La vérité ultime de la vie est que nous sommes aussi bien que les autres, de façon inhérente, des entités de la Loi merveilleuse. Autrement dit, tous les êtres vivants possèdent un potentiel aussi vaste et infini que l’univers, et chacun a le droit de répandre un éclat étincelant afin qu’eux-mêmes et les autres puissent jouir du bonheur. S’éveiller à cette vérité est le but de la vie et la voie directe vers le bonheur. La foi en la Loi merveilleuse vibre lorsque nous sommes pleinement conscient du fait que nous sommes nousmêmes des bouddhas, et dans nos efforts pour permettre à tous de s’éveiller à leur propre bouddhéité.
(Le Monde du Gosho, vol. 3, p. 85-86)

Pour aller plus loin

  • D&E-avril 2013, 8-21 et 29.
  • D&E-mai 2012, 13.
  • La Nouvelle Révolution humaine, Cap sur la paix n° 930, 931 et 987.
  • Daisaku Ikeda, Commentaires du traité Sur l'atteinte de la bouddhéité en cette vie, vol.1, p.16-20.

Paru dans Valeurs humaines n°32, juin 2013.


Ni la révolution humaine, ni la manifestation de la bouddhéité en cette vie ne se situent en dehors de la réalité de nos vies quotidiennes, aussi troublées et pleines de défis soient-elles.

A lire dans le numéro de Valeurs humaines du mois de juin 2013.
Valeurs humaines est le mensuel d'étude du mouvement bouddhiste Soka en France. › Abonnement / Achat au numéro

Ajouter un Commentaire


Commentaires   
+5 #1 gtsylvain 11-08-2013 08:08
Je suis très heureux ce matin de pouvoir lire ce passage et le commentaire, qui est très enrichissant. Ce que je peux dire, c'est que le bouddhisme de Nichiren est un véritable remède pour les coeurs meurtris. Je salue tous les bouddhistes de ce monde.
Citer
 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +