• L'humanisme universel du Sûtra du Lotus

    Thème pour la deuxième quinzaine d'avril 2016. Nous proposons de fonder l'étude sur des extraits d'un écrit de Nichiren et des textes de Daisaku Ikeda qui soulignent la portée universelle et actuelle du message humaniste du Sûtra du Lotus.

  • Initions un siècle d’humanisme

    Lettre de Betty Mori, membre du consistoire Soka du bouddhisme de Nichiren

    Février est le mois de naissance de Nichiren Daishonin1 et de Josei Toda2. C’est également en février que Nichiren rédigea le traité L’enseignement, la capacité, le moment et le pays, dans lequel il écrit : « Toute personne qui souhaite propager les enseignements bouddhiques doit veiller à bien saisir le moment propice. »3

  • Le chemin de la liberté

    Passage piéton à Taipei, juin 2006. [Robert S. Donovan /CC]

    S’engager à respecter véritablement l’être humain, malgré toutes ses carences, amène à changer de regard sur ce qui nous entoure. C’est voir beaucoup plus loin. C’est de ce fait, ne plus se sentir victime des évènements mais devenir acteur d’une pièce dont on découvrira les données au fur et à mesure.

  • « On ne naît pas homme, on le devient »

    Portrait d'Erasme de Rotterdam, par Quentin Metsys, 1517. Huile sur bois, transféré sur toile, 59 × 47 cm, Galleria Nazionale d'Arte Antica, Rome. Erasme (1466-1536) est un écrivain humaniste et un théologien néerlandais, auteur, en particulier, de l'Eloge de la folie, ouvrage satirique sur la société de l'époque.

    Au XVIe siècle, l'Europe connaît de grands bouleversements et s'ouvre sur l'extérieur. Le regard de l'homme sur lui-même et son environnement change en profondeur. Les écrivains humanistes contribuent à l'élaboration d'un nouvel idéal.

  • Le Sûtra du Lotus et la voie du bodhisattva

    Conférence donnée par M. Fumihiko Sueki, professeur de littérature à l’université de Tokyo et spécialiste de la philosophie indienne et du bouddhisme, le 11 janvier 2002, au Centre culturel Opéra.

  • Enrichir son humanité par le dialogue

    Le bouddhisme accorde une place primordiale au dialogue. Comment mener des échanges significatifs ? Thème proposé pour les réunions de discussion du mois de février.

  • Croire absolument en la bonté de l’homme

    Lettre de Jean-Claude Gaubert, porte-parole du consistoire Soka du bouddhisme de Nichiren

    « Croyez-vous encore que l’homme est naturellement bon ? » demanda un célèbre interviewer radiophonique, il y a trois décennies à un non moins célèbre écrivain. « Il faut y croire absolument, sinon c’est la fin » telle fût la réponse.

  • Croire en l’être humain

    Le bouddhisme de Nichiren accorde la plus grande importance aux personnes ordinaires. Nul n’est besoin d’être parfait pour être heureux et contribuer au bonheur des autres. Nous pouvons être bouddhas tels que nous sommes !

  • La vision bouddhique de l'être humain, du point de vue de la philosophie du mouvement Soka (extraits)

    Traduit de l’essai The Buddhist Concept of the Human Being: From the Viewpoint of the Philosophy of the Soka Gakkai, du Dr Mikio Matsuoka, chercheur à l'IOP, directeur des Etudes doctrinales de l'Association des moines réformés. Publié dans le Journal of Oriental Studies, vol. 15, 2005.

  • Rendre sa force au sentiment d’humanité (extrait)

    Extrait du Bouddhisme Mahayana et la civilisation du XXIe siècle, discours de Daisaku Ikeda prononcé à l'université de Harvard, Cambridge (USA), le 24 septembre 1993. Dans ce morceau choisi, l'auteur aborde la question du poids relatif accordé par les religions entre les forces intérieures et extérieures à l'homme, et suggère une voie médiane équilibrant ces deux aspects et portant un « sentiment religieux » universel. C'est sur la base d'un tel sentiment que s'ouvre la possibilité d'un nouvel humanisme.

  • L'humanisme bouddhique en cinq points clés

    Chantons sous la pluie (Singin' in the Rain) est un film musical américain de Stanley Donen et Gene Kelly, sorti en 1952.

    Montée des fondamentalismes, financiarisation de l’économie, multiplication des conflits armés… Dans une époque marquée par un recul de l’humain, le bouddhisme promeut un renouveau humaniste qui s’avère de plus en plus nécessaire.

  • La lumière du bouddhisme illumine l'humanité entière

    Thème pour les réunions du mois de décembre 2012 :
    Pour les réunions de discussion du mois de novembre, nous vous proposons de dialoguer autour de la phrase ci-dessous, commentée par Daisaku Ikeda, et de la table ronde qui suit.

  • Le bouddhisme du soleil brille pour toute l’humanité

    Mots d’encouragement de Daisaku Ikeda, président de la Soka Gakkai Internationale (SGI), parus dans le Seikyo Shimbun, quotidien affilié au mouvement bouddhiste Soka au Japon, le 19 janvier 2012.

  • Désirant le bonheur de toute l’humanité

    Mots d’encouragement de Daisaku Ikeda, président de la Soka Gakkai Internationale (SGI), parus dans le Seikyo Shimbun, quotidien affilié au mouvement bouddhiste Soka au Japon, le 9 décembre 2011.

  • De bons amis sur la voie de la révolution humaine

    Mots d’encouragement de Daisaku Ikeda, président de la SGI parus dans le Seikyo Shimbun, quotidien affilié au mouvement bouddhiste Soka au Japon, le 18 mai 2011.

  • Dialogues interreligieux pour le bien de notre humanité - L'autre

    Le colloque « Dialogues interreligieux pour le bien de notre humanité - L'autre » a été organisé par le mouvement bouddhiste Soka, en novembre 2006 à Paris, Nantes, Trets et Lyon.

  • Vers le siècle de l'humanité : un panorama des droits de l'homme dans le monde actuel

    Cette exposition a été organisée par la SGI pour commémorer l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'Homme par les Nations unies. Elle a été présentée pour la première fois au bureau des Nations unies de Genève, en 1993.

  • Faire preuve d’humanité

    Thème pour la réunion d'avril :
    Pour la réunion de discussion de mai, nous vous proposons d’étudier la phrase ci-dessous, extraite des écrits de Nichiren, accompagnée de deux commentaires de Daisaku Ikeda.

  • Le grand voeu de la révolution humaine

    Thème pour la réunion de novembre 2010 :
    Nous présentons des extraits de trois textes de Daisaku Ikeda : l’éditorial paru dans le Daibyakurenge, « Ma détermination et mon voeu pour le quatre-vingtième anniversaire de la fondation de La Soka Gakkai », et « Le développement commence par la révolution humaine ».

  • La révolution humaine

    L’homme de Vitruve, Léonard de Vinci, c 1492. Plume, encre et lavis sur papier. Gallerie dell'Accademia de Venise, Venise, Italie. [Luc Viatour / Domaine public]

    L'être humain peut-il se changer lui-même ? L'essence du bouddhisme de Nichiren consiste en la « révolution humaine ». Cette expression, inventée par Josei Toda, deuxième président fondateur de la Soka Gakkai, décrit le processus de transformation intérieure réalisé par une personne engagée sur la voie bouddhique.

 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +