Le 18 novembre dernier, l'Inter Press Service (IPS) a organisé un forum sur la citoyenneté mondiale à New York, en coopération avec l'Alliance des Civilisations des Nations Unies (UNAOC), la Mission permanente du Sri Lanka auprès de l'ONU et la SGI.

Le directeur général de l'IPS, Ramesh Jaura, a accueilli les participants à ce forum présidé par l'Ambassadeur Anwarul K. Chowdhury, ancien sous-secrétaire général et haut représentant de l'ONU. Le forum s'est concentré sur deux thèmes : la citoyenneté mondiale comme voie vers une culture de paix et l'intégration de la citoyenneté mondiale dans les relations internationales.

Dans son discours d'ouverture, l'ambassadeur Chowdhury a déclaré que les éléments spirituels, tels que la conscience de notre interdépendance, nos valeurs et nos engagements, sont indispensables à la citoyenneté mondiale. Il a évoqué le discours du président de la SGI, Daisaku Ikeda, en juin 1996, intitulé « Réflexions sur l'éducation à la citoyenneté mondiale »*. Dans ce discours, prononcé au Teachers College de l'Université de Columbia à New York, M. Ikeda avait mis en avant les principes de sagesse, de courage et de compassion, comme des éléments-clés pour la citoyenneté mondiale.

Dans ses commentaires, Hiro Sakurai, directeur du Bureau de liaison de la SGI à l’ONU, a retracé l'engagement de la SGI en faveur de la citoyenneté mondiale, qu’il a fait remonter à la philosophie pédagogique du premier président de la Soka Gakkai, Tsunesaburo Makiguchi, visant à former des personnes capables de transcender les frontières locales et nationales et de reconnaître l'interdépendance de toutes vies – de véritables « citoyens du monde ».



Adapté de SGI Contributes to Forum on Global Citizenship sur le site de la SGI.

Note

En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +