L’exposition « Graines d’espoir », réalisée par la SGI et l'Initiative de la Charte de la Terre, est présentée à partir du 9 mai dans les locaux de l’ACSF. Elle met en valeur le potentiel d’une seule personne pour transformer son environnement. Un moment à partager pour avoir envie d’agir...

Après « Graines du changement » en 2002, la SGI et la Charte de la Terre internationale proposent l’exposition « Graines d’espoir », une manière de prendre conscience de sa propre responsabilité, de son propre pouvoir d’action dans l’avènement d’un changement positif dans notre société. Comme le souligne Wangari Maathai, prix Nobel de la paix1 : « Il est très, très important pour nous d’agir à un niveau local, parce que parfois, face aux problèmes internationaux, nous nous sentons impuissants ; mais si nous agissons à un niveau local, nous nous sentons puissants. »2

Considérant l’interdépendance qui lie les êtres humains à leur environnement, ici, « Graines d’espoir » montre qu’un monde meilleur est possible quand l’espoir est la source d’initiatives et d’actions en faveur de la justice sociale et, par extension, de la paix.

Huit portraits de personnes ordinaires du monde entier sont présentés, de Wangari Maathai, prix Nobel de la paix, à Joanne Wilkes, jeune femme de Manchester (Royaume-Uni) qui a fédéré ses voisins dans un quartier difficile, en passant par Hikori Takeda, un jeune éducateur japonais qui aident ceux qui, comme lui, souffrent de maladies encore incurables aujourd’hui. Toutes sont à l’origine de l’amélioration de la vie de leur communauté en initiant une action qui, en prenant de l’ampleur, à inspiré et aidé les personnes de leur quartier, du pays et même au-delà.

Ces exemples visent à nous faire prendre conscience de notre capacité à faire reculer notre sentiment d’impuissance. « Tout commence par une seule personne »3, telle est la clé et le message que met en lumière cette exposition. À la source de tout changement positif se trouve une personne ou un groupe de personnes motivées et engagées. Au fil des panneaux, le besoin de cultiver notre compassion est stimulé, ainsi que la conscience que le progrès pour tous est à la portée de chacun. Ce qui compte : l’espoir, celui que l’on met en action, ici et maintenant. Une exposition dont on revient en ayant fait germer la graine de notre propre espoir.


• Infos pratiques

Exposition « Graines d’espoir » - du 9 mai au 30 juin 2017
· ACSF, 42 BIS rue Sarrette, 75014 Paris, métro Alésia.
· Entrée libre.
· Ouverture : Du lundi au vendredi de 14h à 18h30
Samedis 13 mai, 20 mai, 10 juin, 17 juin : de 10h à 18h.
(Fermé dimanche et jours fériés).


Affiche de l'exposition [DR]

La Charte de la Terre

La SGI a depuis toujours soutenu le but et les actions de la Charte de la Terre. Depuis 2000, cette charte, fruit d’un travail colossal d’organisations et d’associations du monde entier, fixe les valeurs et les principes pour un avenir durable. Environnement, justice sociale, démocratie, non-violence et paix sont les orientations qu’elle donne pour une gouvernance en faveur de l’humanité au XXIe siècle.

Site Internet : www.chartedelaterre.org

Notes

  • 1. En 2004.
  • 2. Traduit de l’anglais. « People Taking Action-Seeds of Peace », Wangari Maathai(« Ceux qui passent à l’action-Graines de la paix », Wangari Maathai, alors commissaire de la Charte de la Terre et lauréate du prix Nobel de la paix 2004), (site consulté le 5/03/2012).
  • 3. C’est le slogan dont s’est doté la Charte de la Terre pour leur campagne de 2010.

Commentaires   

+2 #1 Vincent 29-04-2017 14:08
Une belle initiative de faire vivre cette exposition stimulante. "Tout l'espoir n'est pas de trop", comme disait Aimé Césaire.
Citer
 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +