En réponse aux ravages provoqués par le séisme et les tsunamis du 11 mars, les actions de secours du mouvement bouddhiste Soka au Japon se poursuivent dans toute la région touchée. Mille personnes ont trouvé refuge dans le centre Soka de Tohoku, à Sendai, centre régional d’urgence de coordination pour l’aide humanitaire. 2,500 autres personnes ont passé la nuit du 12 mars et reçu de l’aide d’urgence, y compris de la nourriture, dans vingt autres centres Soka dans la région de Tohoku.

En apprenant qu’un groupe d’habitants de Sendai qui s’était réuni dans un lieu public manquait cruellement de nourriture et d’autres produits de première nécessité, des responsables du mouvement Soka sont partis à leur recherche avec une cargaison de fournitures. Ils les ont trouvés et ainsi ont pu porter secours à environ une centaine de personnes. L’aide provenant de diverses régions du Nord du Japon continue d’arriver dans les zones affectées.

Le 12 mars, les croyants du mouvement Soka de la préfecture de Niigata ont envoyé des générateurs et du fioul pour assurer le bon fonctionnement du centre de Tohoku. Le 13 mars, ils ont fait également parvenir de l’eau, des sanitaires mobiles, des secours alimentaires d’urgence et autres nécessités au centre ainsi que dans des centres Soka de la préfecture de Fukushima, dont la ville d’Iwaki. Un représentant de la jeunesse de Niigata qui a aidé à livrer les fournitures a dit : « Il y a plusieurs années, Niigata a été touché par un séisme gigantesque et nous avons réussi à tout reconstruire grâce à l’aide reçue de tout le Japon. À notre tour maintenant de tendre la main à ceux qui en ont besoin. »

Les voitures chargées de vivres d’urgence et d’eau qui avaient été stockés dans le centre bouddhique Soka d’Hachinohe, préfecture d’Aomori, sont arrivées au centre Soka d’Iwate situé dans la ville de Morioka le 13 mars. Les membres de la jeunesse surveillent le centre d’Iwate toute la nuit afin que les évacués puissent dormir sans inquiétude.

Dans la préfecture de Yamagata, les secours continuent. Dans la soirée du 13 mars, des croyants du mouvement Soka de la ville d’Yonezawa sont arrivés par camion dans Sendai et ont livré des vivres et des fournitures de première nécessité.

Le siège du mouvement Soka et d’autres régions du Japon continuent d’expédier des camions d’aide humanitaire, et, d’autres employés et croyants du groupe des Médecins du mouvement Soka ont été envoyés pour soutenir l’aide d’urgence.

Les centres bouddhiques des préfectures de Chiba et d’Ibaraki servent aussi d’abris d’urgence là où l’électricité et l’eau sont coupées. Dans plusieurs endroits, des personnes du voisinage ont fourni des générateurs, et des résidents ont regroupé des vivres pour offrir des repas aux personnes rassemblées dans les centres.

Traduit de l’anglais (traduction provisoire) d’après un article paru dans le Seikyo Shimbun, quotidien affilié au mouvement bouddhiste Soka au Japon, le 14 mars 2011. Lire l'article original sur le site de la SGI






Un séisme d'une magnitude de 8,9 s'est produit vendredi 11 mars 2011 au large des côtes nord-est du Japon. Le tremblement de terre initial a eu lieu à 14 h 46 (heure locale) à une profondeur de 24,4 km à 130 kilomètres à l'est de Sendai, sur l'île de Honshu, et a été suivi de répliques. Un tsunami dévastateur a ensuite balayé les terres, faisant de très nombreuses victimes. Le bilan serait de plus d'un millier de morts.

Ajouter un Commentaire


Commentaires   
+2 #2 desault 16-03-2011 12:59
Merci bcp pour cette traduction française. Je vais transmettre aux membres qui ne lisent pas l'anglais.
Citer
+2 #1 desault 16-03-2011 12:59
Merci bcp pour cette traduction française. Je vais transmettre aux membres qui ne lisent pas l'anglais.
Citer
 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +