La relation de maître et disciple est au cœur du bouddhisme – lien de transmission, d’inspiration, mais aussi d’action commune pour réaliser la paix et le bonheur de tous. Thème proposé pour les réunions de discussion de septembre.


Je suis engagé actuellement dans un dialogue avec le Dr Jutta Unkart-Seifert, une soprano autrichienne qui a aussi exercé d’importantes fonctions au sein du ministère de l’Education, des Arts et des Sports de son pays. Elle explique que, dès qu’elle ne sait plus dans quelle direction aller, elle regarde une photo de son professeur de chant décédée, Ingeborg Wamser, lui demande en silence ce qu’elle ferait à sa place, puis agit en accord avec sa conscience.
A ma manière, j'ai toujours réfléchi à ce que mon maître, M. Toda, aurait fait et comment il aurait encouragé les autres. Dans mon journal de jeunesse, au mois de janvier, alors que je venais d'avoir vingt-cinq ans, j'ai écrit cette question : « Ai-je suivi honorablement la voie de maître et disciple ? »
Mon maître est toujours dans mon cœur. Quand j'ai été nommé président de la Soka Gakkai et que j'ai entrepris mes premiers pas pour kosen rufu, et à chaque fois que j'ai été critiqué, mon maître a toujours été présent au plus profond de ma vie. (...)
Telle est l'essence de l'idéal bouddhique de maître et disciple : le maître et les disciples luttent ensemble, en ne faisant qu'un, pour réaliser leur vœu commun.
Quand nous, disciples, récitons Nam-myoho-renge-kyo, animés du vœu de réaliser kosen rufu et passons à l'action pour réaliser ce noble objectif, en recherchant sincèrement l'enseignement et l'esprit de notre maître, nous manifestons dans notre vie la même force et la même sagesse que lui. (...) Quand les disciples réalisent le vœu de leur maître, la grande rivière de kosen rufu coule avec force, sans interruption.
(D. Ikeda, « Marcher résolument sur la voie de maître et disciple », D&E-mai 2014, p. 31-32.)


Pour la préparation

  • Quelle place a la relation de maître et disciple dans votre cheminement spirituel ?
  • Comment vivez-vous cette relation au quotidien ? Comment l’approfondissez-vous ?
  • Racontez une expérience où vous vous êtes appuyé sur cette relation pour remporter une victoire déterminante pour votre révolution humaine.

Pour aller plus loin...

  • L’unité de maître et disciple
    D. Ikeda, La Sagesse du Sûtra du Lotus, chap. 15 - éd.2004, vol. 2, p. 141-144 ; éd.2013, vol. 1, p. 376-379.
  • Lutter ensemble en partageant le même esprit
    D. Ikeda, Commentaires des écrits de Nichiren, vol. 5, Réponse à Sairen-bô.
  • Où puiser la force de réaliser l’impossible ?
    D. Ikeda, La Nouvelle Révolution humaine, Cap sur la paix n°947.

Paru dans Valeurs humaines n°57-58, juillet-août 2015.

J'ai toujours réfléchi à ce que mon maître, M. Toda, aurait fait et comment il aurait encouragé les autres.


A lire dans le numéro de Valeurs humaines du mois de juillet-août 2015.
Valeurs humaines est le mensuel des associations Soka du bouddhisme de Nichiren. › Abonnement / Achat au numéro

Ajouter un Commentaire


Commentaires   
+1 #2 Lode 08-09-2015 12:29
Je trouve ce thème très important car pour bien avancer dans le bouddhisme et contribuer à la réalisation de kosen-rufu il très important que nous ayons à l'esprit la relation de maître et disciple, qui va nous permettre de consolider notre foi et de braver tous les obstacles.
Citer
+3 #1 Lemarchand 05-09-2015 11:23
Avant tout, le maître est Nichiren Daishonin.
Nos trois présidents nous l'expliquent nous renvoyant invariablement au Gosho et au Gohonzon . Les vies de nos trois présidents est l'illustration parfaite de la véracité de cette philosophie. La question est : Suivons-nous toujours les conseils éclairés et bienveillants de nos maîtres ? La différence est palpable entre la compréhension théorique et appliquer les nombreux conseils dispensés avec persévérance (pédagogie) et extrême bienveillance. Tel est le difficile engagement que nous devrions prendre au quotidien. Comprendre et appliquer sans fléchir. C'est l'exemple de nos trois présidents. Ils ont réussi ce défi incommensurable : une parfaite cohérence entre théorie et pratique, paroles et actes. C'est pourquoi ils sont les maîtres.
Citer
 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +