L'exposition « Linus Pauling et le vingtième siècle » retrace sept décennies de la vie du Dr Linus Carl Pauling (1901-1994) et de son influence sur le XXe siècle. Connu comme « le père de la chimie moderne », il fut l'une des rares personnes à recevoir deux prix Nobel à titre individuel : le prix Nobel de chimie en 1954 et le prix Nobel de la paix en 1962 (pour son travail contre l’utilisation et la prolifération des armes nucléaires).

Co-organisée par la SGI, cette exposition a été inaugurée en 1997 à San Fransisco, puis a voyagé à travers le monde, notamment au Japon, aux Etats-Unis, et en Europe. Elle a attiré en tout plus d'un million de visiteurs.

En France, l'exposition s'est tenue au siège de l’UNESCO à Paris, en mars 2003. Le Docteur Pauling a reçu le titre de Docteur Honoris Causa de l’Université de Paris. L’exposition à Paris, la première en Europe, a présenté la vie du Docteur Pauling en Europe, avec des centaines de notes du scientifique, des documents autographes et sa machine à écrire préférée. L’exposition est une introduction complète aux réalisations scientifiques du docteur Pauling, son souci pour l’avenir de l’humanité et la création d’un monde en paix.


L’idée de exposition est née lors de la dernière rencontre entre le Dr Pauling et le président de la SGI, Daisaku Ikeda, à San Francisco en 1993. Ils s’étaient déjà rencontrés en plusieures occasions, pour collaborer à un livre de dialogue « Toute une vie à la recherche de la paix », publié en 1992 aux Etats-Unis, dans lequel ils dialoguent de leurs buts mutuels à propos de désarmement. Après le décès du docteur Pauling, M. Ikeda a proposé à la famille Pauling de réaliser cette exposition.


› Consulter un blog consacré à l'exposition (anglais)


Toute une vie à la recherche de la paix, un dialogue

Au moment où la paix est la préoccupation première de tous ceux qui sont concernés par la survie de la planète, ce dialogue aborde des thèmes tels que : la responsabilité des scientifiques dans l'utilisation de leurs découvertes et les problèmes éthiques posés par les progrès de la médecine, notamment. Un siècle de dénonciations du danger et de l'immoralité de la guerre et les espoirs suscités par la fin de l'antagonisme Est-Ouest n'auront-ils servi à rien ? Sans répondre de façon définitive à la question, ce livre offre du moins de précieux éléments de réflexion, et souligne l'urgence d'un changement de direction.

 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +