La Ville de Florence en Italie a décerné, le 15 février dernier, le titre de citoyen honoraire à Daisaku Ikeda, président de la Soka Gakkai internationale.

« Satisfaction et grande joie. » C’est ainsi que le conseiller municipal de Florence, Andrea Pugliese, a commenté la délibération qui confère la citoyenneté honoraire de la Ville de Florence à Daisaku Ikeda. Cette reconnaissance est attribuée à des personnalités qui se sont distinguées dans plusieurs domaines, dont les lettres, les arts, les droits humains… et à travers des actions, des réalisations, des prestations en faveur des habitants de Florence ou encore des actions de grande valeur envers la nation ou l’humanité.

Une reconnaissance de longue date

« Le lien entre Daisaku Ikeda et Florence est profond », a affirmé dans son discours Andrea Pugliese. « En 1992, nous lui avons attribué le Florin d’or et ensuite le Sceau de la paix, en 2007. Le 21 janvier dernier lui a été remis le Pégase d’argent de la région Toscane. »

Après avoir énuméré les nombreuses reconnaissances et prix décernés à Daisaku Ikeda, au plan international, M.Pugliese a cité ceux propres à l’Italie, dont les citoyennetés honoraires de Palerme et de Turin, ainsi que la distinction honorifique de Grand Officier au Mérite de la République italienne.

Il a rappelé le parcours de M. Ikeda, dont la prise de conscience vécue pendant la Seconde Guerre mondiale l’a amené à choisir le pacifisme, puis le bouddhisme « comme éléments fondamentaux pour la réalisation d’une société harmonieuse et sans guerre ».

Parmi les réalisations de M. Ikeda, le conseiller municipal de Florence a cité le Centre de recherche de Boston pour le xxie siècle et l’Institut Toda pour la paix qui organisent au niveau mondial des échanges entre chercheurs de différentes cultures et religions.

En conclusion, M. Pugliese a évoqué les propositions pour la paix que Daisaku Ikeda adresse chaque année aux Nations unies afin de résoudre les problèmes mondiaux. Puis il a cité les principales propositions pour 2016 : intensifier les efforts pour répondre aux besoins des plus faibles et des personnes ayant dû fuir des désastres naturels dans d’autres parties du globe, approuver le Traité sur l’abolition totale des expériences nucléaires, porter une attention particulière aux enfants expatriés et soutenir les pays qui accueillent un grand nombre de personnes ayant fui les conflits armés et les persécutions.

Le mouvement Soka, présent en Toscane

M. Pugliese a également déclaré que les bouddhistes du mouvement Soka Italie sont aujourd’hui 70 000, dont la plus grande concentration est à Florence et en Toscane (4 000 à Florence et 2 000 dans les communes limitrophes pour atteindre 13 000 dans toute la Toscane).

« Florence, ville de l’Humanisme et de la Renaissance, ville médaille d’or de la Résistance et ville pour la paix, a conclu M. Pugliese, est heureuse de reconnaître à M. Daisaku Ikeda, la citoyenneté honoraire. »


Source : site de la ville de Florence www.press.comune.fi.it


Ajouter un Commentaire


 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +