Lettre de Akpéné Bernard, Nicolas Saradov et Toshi pour l’équipe nationale jeunesse du mouvement Soka.

Nous venons de lancer une dynamique de forums jeunesse partout en France, et nous sommes ravis de voir autant de jeunes se rassembler, dialoguer, se régénérer, s’encourager et s’inspirer mutuellement.

Nous en profitons pour vous témoigner toute notre reconnaissance pour votre soutien.

Ce dont les jeunes ont le plus besoin aujourd’hui est de pouvoir continuer à croire en leurs rêves et de garder espoir. C’est aussi de s’exprimer, être écoutés et entendus. Le contexte sanitaire actuel ne nous encourage pas à faire des rencontres « physiques ». C’est une période compliquée. Cependant, le bouddhisme enseigne que plus la boue est profonde, plus la fleur de lotus qui y pousse devient éclatante. Il enseigne que nous pouvons continuer à créer des valeurs malgré toutes les difficultés.

Le bouddhisme de Nichiren est comme une lumière dans l’obscurité. Tout en faisant face à de nombreux défis, nous pouvons faire surgir une force vitale sans limite en récitant quotidiennement Nam-myoho-renge-kyo.

Cette énergie nous revitalise et nous donne la force pour garder espoir et aller de l’avant avec joie. En mettant en marche le moteur de l’énergie vitale dans notre vie, nous pouvons naturellement la transmettre autour de nous !

Au sein du mouvement Soka, le mois prochain est traditionnellement celui de la jeunesse. Le 16 mars 1958, le président Toda a confié le mouvement Soka à ses disciples, avec à sa tête le jeune Daisaku Ikeda alors âgé de 30 ans. Pour célébrer cet esprit de la transmission aux successeurs, notre défi sera d’accueillir de nombreux jeunes en réunions de discussion ainsi qu’en forums jeunesse. Notre vœu est de pouvoir partager les valeurs du bouddhisme et d’aider un maximum de jeunes à devenir heureux. Les jeunes ont soif d’un enseignement qui fait l’éloge de la dignité de la vie et qui donne le moyen concret de transformer sa vie au niveau le plus profond.

Dans un poème récent, Daisaku Ikeda nous encourage à mener des dialogues sincères et passionnés :

« Des paroles attentionnées, empreintes de vos prières sincères,
touchent à coup sûr le cœur de vos amis.
Ce type de rencontre de personne à personne devient un trésor dans la vie.
Tendons dès à présent la main à nos amis !
Avec cet ami-là, cette amie-ci, dialoguons avec la plus grande sincérité.
La grande épopée de la révolution humaine naîtra de ces échanges de cœur à cœur. »
*

Nous vous donnons donc rendez-vous dans les réunions de discussion et les forums jeunesse. À nous d’en faire des oasis de dialogues rafraîchissantes et revitalisantes !


* Note : Cap sur la paix n° 1183, p. 3.
Ajouter un Commentaire


Commentaires   
0 #2 Pierre-Jean 08-02-2021 14:42
Citation en provenance du commentaire précédent de Véronique :
Bonjour,
Merci pour ce beau texte très clair.
Une question :
C'est : "rengue" ou "renge" ?


Bonjour
On prononce Rengue mais on l'écrit Renge :-)
Merci pour ce très beau texte.
Citer
0 #1 Véronique 07-02-2021 06:52
Bonjour,
Merci pour ce beau texte très clair.
Une question :
C'est : "rengue" ou "renge" ?
Citer
 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +