• Ouvrir sa vie à la compassion

    Nichiren écrit : « Quand on éclaire le chemin pour les autres, on éclaire son propre chemin. » (WND-II, 1060) Selon le bouddhisme, notre propre bonheur est indissociable de celui des autres. Ainsi, la compassion bouddhique, qui repose sur la foi dans l’état de bouddha, consiste à permettre aux autres, aussi bien qu’à soi-même, de manifester le plus grand potentiel. Thème proposé pour les réunions de discussion de février.

  • Un lien d’amitié au coeur de la guerre

    En 1910, deux géants intellectuels européens, Romain Rolland (1866-1944) et Stefan Zweig (1881-1942), débutent une correspondance qui durera trente ans et constitue un témoignage majeur de l’histoire culturelle européenne.

  • La reconnaissance, pratique de la bienveillance

    Lettre de Pierre Spacagna, membre du consistoire Soka du bouddhisme de Nichiren.

    Félicitations à toutes et à tous pour les magnifiques cérémonies du Nouvel An qui se sont déroulées un peu partout en métropole ainsi qu’en outre-mer.

  • La compassion bouddhique : alléger les souffrances et apporter la joie

    Thème pour les réunions des mois de septembre 2013 :
    Pour les réunions de discussion du mois de septembre, nous vous proposons de dialoguer sur le thème de la victoire autour de la phrase du Gosho ci-dessous, accompagnée d’extrait de commentaires de Daisaku Ikeda.

  • Compassion, sagesse et courage : bâtir une société mondiale fondée sur la paix et la coexistence créative

    Le 26 janvier 2013, Daisaku Ikeda, président de l'association bouddhiste Soka Gakkai Internationale (SGI), a publié sa 31e proposition de paix annuelle intitulée, « Compassion, Wisdom and Courage: Building a Global Society of Peace and Creative Coexistence » (Compassion, sagesse et courage : Bâtir une société mondiale fondée sur la paix et la coexistence créative).

  • Partager les souffrances et les soucis des autres

    Thème pour les réunions du mois d'avril 2012. Pour les réunions de discussion du mois d’avril, nous vous proposons de dialoguer autour de la phrase ci-dessous, extraite des écrits de Nichiren Daishonin, des commentaires de Daisaku Ikeda et de la table ronde qui suivent.

  • La compassion du bodhisattva

    Au sens littéral, le terme « bodhisattva » désigne un être vivant (sattva) qui aspire à l’Éveil (bodhi) et qui s’adonne à des pratiques altruistes. L’idéal du bodhisattva est au cœur même de la tradition du bouddhisme Mahayana, puisque l’individu recherche l’éveil à la fois pour lui-même et pour les autres.

  • Une voie à suivre : la compassion du Bouddha

    Thème pour la réunion du mois de juillet 2010. Nous publions des extraits d’un texte de Daisaku Ikeda intitulé « La compassion bouddhique : alléger les souffrances et apporter ta joie ». Ce texte est paru dans La série « Les écrits de Nichiren Daishonin et la relation de maître et disciple » (D&E-jan. 2010, 25).

 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +