Le bâtiment de l'Institut de philosophie orientale, dans la banlieue de Tokyo. [DR]

Tentant sans relâche de jeter un pont sur ce qui est fréquemment considéré comme un fossé inssurmontable entre l'Occident et l'Orient, l'Institut de philosophie orientale (IOP) est un centre de recherche dont le but est de rendre accessible au plus grand nombre le riche héritage philosophique de l'Asie.

Organisation à but non lucratif, créée en 1962, l'Institut mène à son compte des recherches sur différents sujets comme des études bibliographiques sur le bouddhisme, la pensée bouddhique, les religions comparées et les interrelations entre la religion, la science et la société. L'IOP sponsorise aussi des recherches originales, ainsi qu'une variété d'échanges entre spécialistes occidentaux et orientaux au moyen de séminaires, symposiums et conférences publiques.

Résolu à dépasser les barrières culturelles et historiques, l'Institut a ouvert des bureaux en Inde, à Hong Kong, en France, en Russie et au Royaume-Uni en plus de la maison-mère basée à Tokyo. Il édite des publications en japonais et dans d'autres langues, allant des revues spécialisées au bulletin régulier qui vulgarise le résultat de ses recherches.


> Voir le site : www.iop.or.jp (anglais)

 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +