Dimanche 15 octobre, partout en France, plus d’un millier de pratiquants du bouddhisme de Nichiren ont participé à l’activité d’étude bouddhique de niveau 1.

Quelques témoignages...

• Denis : « Participer à cette activité bouddhique m’a permis de faire naître le courage d’accepter de nouveaux défis dans ma vie. J’ai accepté d’endosser la présidence d’une association artistique et culturelle par exemple. (...) Je comprends mieux ce que veut dire Daisaku Ikeda par “cultiver un esprit jeune”. (...) L’atmosphère de l’examen d'aujourd'hui témoignait de cela pour moi. C'est vraiment très inspirant ! »

• Désirée : « Je suis venue à cette activité d’étude avec beaucoup de sérénité. J’avis beaucoup révisé et décidé de la vivre avec mon cœur et non pas de façon scolaire. J’ai étudié tous les jours de mon côté mais aussi avec un groupe de pratiquants. (...) Pouvoir étudier de cette manière m’a permis d’approfondir ma foi et apporté une meilleure compréhension des principes bouddhiques que je n’arrivais pas à appliquer dans ma vie. »

• Stéphane : « Venir aujourd’hui est une victoire personnelle et collective en quelque sorte. L’ambiance de cette activité bouddhique était très conviviale et je suis heureux de voir que beaucoup de monde soit venu. »

• Davide : « Cette activité d’étude m’a fait prendre conscience d’une chose : il est important d’acquérir une bonne base théorique dans les principes bouddhiques pour mieux comprendre les mécanismes de la vie. Ceci, sans tomber dans quelque chose trop de intellectuel car ce bouddhisme doit s’expérimenter concrètement dans notre vie. C’est un juste milieu. »

• Camille : « Nous nous sommes réunis tous les dimanches avec des pratiquants de mon quartier pour approfondir les thèmes, parfois à l’aide d’un quizz ! J’ai adoré, parce que c’est difficile d’étudier seule. Cette dynamique d’étude nous tellement apporté qu’on a décidé de la poursuivre après l’activité du 15 octobre. Quand j’étudie, j’en ressens les effets dans ma pratique bouddhique. C’est toujours un défi pour moi de trouver le temps de le faire, mais j’adore multiplier les lectures. Je saique Daisaku Ikeda encourage les jeunes à lire pour s’ouvrir l’esprit et c’est vraiment ce que je vis. L’étude enrichit ma personnalité. »


Tiré de Cap sur la paix n° 1109, Acep.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +