Lettre de Robert Rescoussié, président du consistoire Soka du bouddhisme de Nichiren

Tous les êtres humains recherchent une philosophie qui mène à un bonheur authentique, révèle leur dignité inhérente et permette de créer un monde d’harmonie et de paix.

Une telle recherche nous a conduits, personnellement, à adopter le bouddhisme de Nichiren Daishonin, religion destinée à tous les êtres humains. Le Bouddha exhorte chaque personne à manifester ce même état de vie qu’il a montré par son comportement, en tant qu’exemple pour tous. Ce but donne tout leur sens aux activités du mouvement Soka.

Afin que chacun fonde sa foi dans la Loi bouddhique et tire les plus grands résultats de sa pratique, Nichiren a donné de précieux enseignements dans ses Écrits et les trois Maîtres fondateurs ont montré comment les mettre en pratique.

Saisissons ici l’occasion de revenir sur quelques principes fondamentaux concernant notre pratique.

La récitation du Daimoku n’est pas vouée au culte d’un dieu ou d’un bouddha spécifique, mais un moyen permettant à tous de parvenir à l’éveil.

Nichiren Daishonin nous enseigne que la foi est l’accès direct à notre nature de bouddha : « De même, nous ne voyons pas que le Bouddha existe dans notre propre cœur... mais le bonheur provient de notre cœur et nous rend dignes de respect. »1 ; « Ne recherchez jamais ce Gohonzon en dehors de vous-même... Ce Gohonzon ne se trouve que dans les deux caractères “esprit croyant” »2 ; « ...quand vous récitez ou lisez “myoho” et “renge”, vous devez faire surgir la foi profonde que Myoho-renge-kyo est votre vie elle-même. »3

Nichiren enseigne particulièrement l’attitude d’esprit qui permet, ou non, de rendre hommage à notre nature de bouddha : « Si vous cherchez l’illumination en dehors de vous-même, même dix mille pratiques et dix mille actes bons seront inutiles. »4 ; « quelle différence y a t-il entre les bienfaits obtenus par un sage qui récite le Daimoku et les bienfaits obtenus quand nous, nous le récitons ? La réponse est que l’un n’est, en aucune façon, supérieur à l’autre... Il y a cependant une différence si l’on récite le Daimoku en s’opposant à l’intention du Sûtra. »5

Nos actes et attitudes à l’égard de la Loi bouddhique, produisent des effets divers. L’attitude dans la pratique est le reflet de la foi en la nature de bouddha ; la sincérité de l’offrande du daimoku à l’essence de notre vie, nous revient comme un écho durant la journée.

Nichiren écrit aussi : « Je prie ainsi avec autant de ferveur qu’il en faudrait pour produire du feu avec du bois humide ou tirer de l’eau d’un sol desséché. »6

Ainsi, sur la base d’un engagement, la force de la foi se traduit par la force de la pratique. L’émergence de l’état de bouddha dans notre vie fait apparaître un résultat dépassant ce que nous pouvions concevoir.

Que chacun parvienne ainsi à un bonheur authentique, révèle sa dignité inhérente et crée un monde d’harmonie !


Publié dans Valeurs humaines n°105-106, juillet-août 2019.


Notes

  • 1. Écrit du Nouvel An, Écrits, 1144.
  • 2. La composition du Gohonzon, Écrits, 840.
  • 3. Sur l’atteinte de la bouddhéité en cette vie, Écrits, 4.
  • 4. Sur l’atteinte de la bouddhéité en cette vie, Écrits, 4.
  • 5. Les quatorze oppositions à la Loi, Écrits, 760.
  • 6. Réprimander les oppositions à la Loi et éradiquer les fautes, Écrits, 448
Ajouter un Commentaire


Commentaires   
0 #4 Pierre-Jean 19-07-2019 08:46
Bonjour

Bravo pour cette lettre très claire et très encourageante.

Merci encore
Citer
0 #3 Marie Josée 12-07-2019 09:31
La lecture de cette lettre claire et qui revient à l'essentiel, a renforcé à nouveau ma croyance. Merci.
Citer
0 #2 Pierre 04-07-2019 08:32
Merci Robert de nous rappeler les principes fondamentaux qui guident notre pratique, il est vrai que faute d'approfondir ces principes par la pratique et l'étude on a vite fait de s'en écarter.
Citer
0 #1 Nadia 02-07-2019 15:28
Merci de tout mon coeur !
Citer
 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +