Soldats américains lors de la bataille d'Okinawa, en mai 1945, l'une des batailles les plus sanglantes de la guerre du Pacifique. [DR]

L'exposition « Guerre et paix » a été présentée pour la première fois à New York, au siège des Nations unies, en 1989. Elle était sponsorisée conjointement par le Bureau indépendant pour les questions humanitaires, l'Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire (IPPNW) et la SGI, en coopération avec le Département des Affaires du Désarmement des Nations unies.

Cette exposition traite de l'histoire de l'armement au XXe siècle et aborde des questions comme la force nucléaire, le problème des réfugiés et la destruction de l'environnement, dilemmes qui se posent à l'échelle mondiale et que l'humanité se doit de résoudre dans l'intérêt des générations futures.

Son titre, « Guerre et paix », exprime le désir et la détermination des peuples du monde entier de transformer la violence et les conflits du XXe siècle en espoir et paix pour le XXIe siècle.

Entre son inauguration en 1989 et 1993, cette exposition a été montée dans 13 villes, à travers 5 pays.

Il est primordial de rappeler au public la nécessité de maintenir et de poursuivre la lutte en faveur du désarmement nucléaire. L'exposition « Guerre et paix » sera certainement un élément important en ce sens. Elle met en évidence la relation avec la planète et montre tout ce qui pourrait être réalisé si les ressources aujourd'hui gaspillées pour une course aux armements, aussi inutile que dangereuse, étaient utilisées pour l'environnement. Cette exposition constitue une étape nécessaire vers la création d'un monde sans armes nucléaires.
Joseph Rotblat, président de la conférence Pugwash sur les sciences et les affaires internationales - un appel au désarmement publié dans le New York Times.

 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +