• La nuit appelle l'aurore

    [DR]

    « Les ténèbres de notre époque sont insondables. (...) En faisant pénétrer la lumière dans les sombres recoins de l'être humain, nous désirions trouver le moyen permettant de transformer la nuit de la “civilisation matérielle” en une aurore de la “civilisation spirituelle”. »1

  • Dialoguer pour unir les gens

    Thème pour les réunions de discussion de mai. « Les voix font l’œuvre du Bouddha. » (Écrits, 189) écrit Nichiren. Dans cet esprit, la jeunesse du mouvement Soka s’est lancée le défi de mener des dialogues porteurs d’espoir, au quotidien. Comment le dialogue peut-il être un facteur de paix ?

  • Le dialogue à la lumière du bouddhisme

    [Photo © Seif Alaya /CC]

    Le bouddhisme est sans doute unique dans le rôle central qu'il accorde au dialogue. Les sûtras, qui consignent les enseignements de Shakyamuni, se présentent presque tous sous la forme de questions et réponses, des échanges vivants à travers lesquels l'homme connu comme le Bouddha a cherché à apporter de l'espoir, du réconfort et une volonté de vivre renouvelée à ceux qu'il rencontrait.

  • Au coeur du dialogue, dans les réunions de discussion

    Lettre de Frédéric Chiba, vice-président du consistoire Soka du bouddhisme de Nichiren

    Le 2 octobre, cette année, marquera le 55e anniversaire du premier voyage en 1960 de Daisaku Ikeda à travers le monde pour réaliser le voeu de son maître Josei Toda.

  • Enrichir son humanité par le dialogue

    Le bouddhisme accorde une place primordiale au dialogue. Comment mener des échanges significatifs ? Thème proposé pour les réunions de discussion du mois de février.

  • La passion du dialogue

    Le dialogue à la portée de tous (ou presque), Dennis Gira, Bayard, 2012.

    Théologien catholique et spécialiste du bouddhisme, Dennis Gira est engagé dans le dialogue interreligieux. Il a expérimenté les joies, mais aussi les écueils d’un authentique dialogue. Son dernier livre en témoigne.

  • Dialoguer, ce n’est pas chercher à persuader

    [DR]

    Nous sommes quotidiennement amenés à dialoguer avec les autres : nos proches, nos amis, nos collègues, ou des inconnus. Pourtant, établir un dialogue authentique n’est pas chose facile.

  • L’échange, une transformation mutuelle

    [DR]

    Comment le dialogue peut-il amener au changement ? Un réseau de relations dynamiques se crée sous la surface des paroles échangées. C’est là que se joue, selon notre détermination à faire ressortir le meilleur en chacun, la clé du changement.

  • Le Talanoa, parler avec son coeur

    Peinture florale des îles Fiji. [DR]

    Rien ne peut autant toucher notre vie qu’un dialogue de cœur à cœur. Le dialogue met notre être en mouvement, il nous permet de nous renouveler, d’élargir notre horizon, de nous inspirer à vivre une vie créative. Nous y cultivons notre relation à l’autre et y exprimons pleinement qui nous sommes. Daisaku Ikeda écrit : « Un dialogue de cœur à cœur mène à une réelle compréhension, et cet échange de vie à vie aide chaque personne à faire surgir un énorme potentiel. »1

  • La promesse du dialogue - Dépasser l'usage de la force militaire

    Essai de Daisaku Ikeda paru dans le Japan Times du 11 janvier 2007. Version originale en ligne : The promise of dialogue, Moving beyond the use of military force.
    À l’heure des tensions internationales et des conflits meurtriers, Daisaku Ikeda développe ici une alternative pacifique afin de résoudre durablement les conflits : le dialogue.

  • Savoir écouter... et savoir s'écouter

    L'Ecoute, sculpture d'Henri de Miller, Parvis de Saint Eustache, Paris. [DR]

    La paix ne peut se construire que par le dialogue. Mais comment mener un dialogue constructif ? Ecouter l'autre avec attention nourrit notre « dialogue intérieur », enrichit et fait évoluer nos opinions. Nous évitons ainsi l'écueil du monologue et du dialogue de sourds pour aboutir à une véritable compréhension mutuelle.

  • Shakubuku, la pratique du dialogue

    [DR]

    Shakubuku, la transmission des enseignements bouddhiques, fait partie intégrante de la pratique religieuse dans la tradition du Mahayana. Ainsi, le Sûtra du Lotus est, dans sa majeure partie, consacrée à ce sujet1 et Nichiren Daishonin oeuvra toute sa vie à transmettre la Loi bouddhique, tout en encourageant ses disciples à faire de même : « Transmettez de votre mieux ce bouddhisme aux autres, ne serait-ce qu'un seul mot ou une simple phrase »2, leur écrit-il.

  • Engager le dialogue pour le bonheur de nos amis

    Mots d’encouragement de Daisaku Ikeda, président de la SGI parus dans le Seikyo Shimbun, quotidien affilié au mouvement bouddhiste Soka au Japon, le 12 novembre 2011.

  • La voie du dialogue

    [Ed Gregory /CC]

    Nous vivons clairement une période de transition historique profonde. De nouvelles formes d’interactions humaines doivent être développées si nous voulons faire ressortir les possibilités créatrices d’une telle époque. Que peut faire le bouddhisme pour contribuer à une nouvelle culture du dialogue ?

  • Rabindranath Tagore : s'exprimer librement

    Rabindranath Tagore (1861-1941). [DR]

    « Un pays est la création de l'homme. Un pays n'est pas seulement de la terre, mais du coeur. Un pays ne peut s'exprimer pleinement que si ses habitants s'expriment. »1 L'être humain est l'acteur principal du changement, comme l'enseigne le bouddhisme du Sûtra du Lotus. Cette citation de Tagore est l'occasion de mieux cerner l'un des aspects de ce processus de transformation, sous l'angle de la liberté d'expression.

 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +