La pure fleur de lotus symbolise la force de vie, ou état de bouddha, inhérente à tous les êtres humains. [©o_o mars]

Le bouddhisme de Nichiren est une voie de transformation intérieure à travers laquelle chaque personne peut épanouir tout son potentiel humain.

Alors que les repères de notre société s’effondrent et que partout éclatent conflits et divisions, jamais le besoin de spiritualité n’a été aussi criant. Le bouddhisme de Nichiren propose une voie intérieure sur laquelle chaque personne peut cheminer à la rencontre d’elle-même et se reconnecter au principe fondamental résidant au coeur de sa propre vie. Ce principe a pour nom Myoho-renge-kyo. En activant ce principe au quotidien par la récitation de Nam-myoho-renge-kyo, une personne peut transformer, harmoniser et régénérer tous les aspects de sa vie, et surmonter toutes formes d’adversité.

Nichiren écrit :

Si vous souhaitez arrêter le cycle* sans commencement des naissances et des morts et parvenir absolument à l’illumination suprême en cette vie, vous devez percevoir le merveilleux principe inhérent à tous les êtres vivants : Myoho-renge-kyo.
Sur l'atteinte de la bouddhéité en cette vie, Ecrits, 3.


Le bouddhisme de Nichiren comporte une pratique à la fois pour soi et pour les autres :

  • 1. Réciter Nam-myoho-renge-kyo et gongyo matin et soir, et étudier l'enseignement ;
  • 2. Dialoguer, encourager les autres, s’efforcer de créer des valeurs autour de soi et agir pour la paix, notamment à l’échelle locale, au sein d’une réunion de discussion.

Au fur et à mesure que nous transformons notre propre vie, se crée un courant de fond capable de changer la société toute entière. Une telle « révolution humaine » repose sur les efforts que chaque personne entreprend sur elle-même. Autrement dit, tout part de soi ; nul besoin de dépendre des autres.

De la même manière, le mouvement bouddhiste Soka n’est pas un mouvement de masse. Il n’existe que pour permettre à chacun de développer la plus grande autonomie, en mettant correctement en pratique les enseignements de Nichiren. Ceux-ci se transmettent simplement à travers des liens humains : la relation de maître et disciple, les liens d’amitié bouddhique. Alors, la flamme de l’éveil passe d’une personne à une autre, illuminant la vie que nous partageons tous.


Note

  • (*) Le mot « souffrance » n’est pas spécifiquement mentionné, mais, dans le courant du Mahayana dans lequel s'inscrit le bouddhisme de Nichiren, cette expression a été comprise comme s’agissant d’arrêter les souffrances causées par le cycle des naissances et des morts - et non pas le cycle lui-même.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Par où commencer ?
Lexique, points de repère et conseils de lecture, pour une première approche.
› Lire la suite...

Questions fréquentes
Question-réponse autour du bouddhisme de Nichiren et du mouvement Soka.
› Lire la suite...

Participer
Des réunions de discussion ont lieu tous les mois, partout en France (et dans le monde).
› Trouvez une réunion près de chez vous

 
 
En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de navigation, de statistiques de visites, et autres fonctionnalités. En savoir +